Toyota développe une pile à combustible à hydrogène conçue spécialement pour l’odyssée 2020 d’Energy Observer

le 5 févr. 2020
Toyota développe une pile à combustible à hydrogène conçue spécialement pour l’odyssée 2020 d’Energy Observer

Toyota est partenaire d’Energy Observer depuis le début de ce projet unique, où l’hydrogène occupe une place centrale. Durant cette odyssée de six ans entamée en 2017, l’équipage navigue autour du monde sur le premier bateau autonome en énergie. Sa propulsion électrique futuriste repose sur un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarboné à partir d’eau de mer.

Dans la perspective du Toyota Environmental Challenge 2050, Energy Observer prouve non seulement que des solutions pour favoriser la transition écologique et énergétique existent, mais les fiabilise pour rendre leur application à grande échelle possible, préfigurant ainsi les réseaux énergétiques de demain. Energy Observer souhaite prouver qu'un autre avenir, plus propre et plus responsable, est possible.

Pour la prochaine phase de l’odyssée, Energy Observer et Toyota ont travaillé en étroite collaboration pour installer à bord la technologie de pile à combustible (PAC) du constructeur. Le Centre technique européen Toyota a spécialement développé ce système à partir de composants inaugurés par la Toyota Mirai et montés dans un module compact adapté à un usage marin. Outre un gain de puissance et de rendement, il offrira une haute fiabilité en vue de la traversée des océans Atlantique et Pacifique cette année.

En l’espace de sept mois, l’équipe européenne de R&D a réussi à finaliser la conception du système, la production des composants puis la fabrication et l’installation du module PAC, preuve de l’adaptabilité de cette technologie Toyota. À la fin de l'année dernière, le module de pile à combustible a été testé sur le bateau au cours de son chantier d’optimisation. Les derniers tests à pleine puissance seront effectués en mer avant le départ d'Energy Observer pour son odyssée 2020 prévu à partir du 17 février.

 

Photo de l'équipe R&D

 

« Nous sommes très fiers de tester le système de pile à combustible Toyota dans les conditions les plus difficiles durant nos traversées océaniques. Trois années et près de 20 000 milles nautiques de développement ont permis de fiabiliser le système d'approvisionnement et de stockage d'énergie embarqué à bord d’Energy Observer. Nous attendons avec impatience la prochaine étape du projet : mettre à disposition de notre communauté maritime un système fiable et accessible. Nous pensons que le système de pile à combustible Toyota, produit à échelle industrielle, est le composant parfait pour répondre à cette ambition. En tant qu'ambassadeur des ODD, notre mission est de promouvoir les solutions énergétiques propres, et nous sommes heureux de partager avec Toyota la même vision d'une société hydrogène. »
Victorien Erussard, Fondateur et capitaine d’Energy Observer. (Tweet)
 
Le système de PAC Toyota a prouvé ses avantages depuis des années sur la Mirai, mais plus récemment aussi dans d’autres applications telles que les bus et les poids lourds. Son utilisation pour le transport maritime constitue ainsi une nouvelle étape vers le développement de la société hydrogène. Toyota estime que l'hydrogène est le vecteur essentiel de la décarbonation de l'énergie, et que le déploiement de cette technologie pourrait s'accélérer grâce à la modularité du système de pile à combustible, envisagé pour une multitude d'applications.
 
« Nous sommes heureux de pouvoir prouver une fois de plus la polyvalence du système de pile à combustible Toyota. Notre équipe européenne de R&D a travaillé dur avec l'équipe d’Energy Observer pour créer ce module et l’installer à bord. Ce projet montre que la technologie de PAC Toyota est utilisable dans n'importe quel environnement, et extensible à de nombreuses opportunités commerciales. Il est toujours motivant de travailler avec des personnes qui visent les mêmes objectifs, et ce projet nous conforte encore dans notre vision d'une société de l'hydrogène. »  
Johan van Zyl, Président-directeur général de Toyota Motor Europe. (Tweet)

 

Suivez EDENAUTO TOYOTA LABEGE sur les réseaux sociaux :